Booster son alimentation en hiver : les graines germées, petites bombes vitaminées.

A faire soi même

les graines germees

Véritables petites bombes pour booster notre santé

Petit tour d'horizon

On les connait déjà

Utilisées principalement en gastronomie, on les retrouve en décoration sur les plats
des grands chefs.

Le matériel

Le plus simple, un pot à germer en verre avec un couvercle adapté. Désormais accessible un peu partout en magasin Bio au au rayon bio des grandes surfaces. Un mélange de graines à germer (rayon alimentaire). COÛT TOTAL pot + graines, environ 10 euros

On peut...

Tenter ses propres expériences, mais ce n'est pas toujours très probant. Par exemple, les graines de courges, même si excellentes légèrement grillées, sur une salade, et bien germées, ce n'est vraiment, mais alors vraiment pas bon... On expérimente donc sur des petites quantités sachant qu'humour et autodérision pourront être utiles.

On en parle ...

De plus en plus, car les études démontrent que la germination a un effet extrêmement bénéfique sur les qualités nutritionnelles des graines. Elle en multiplie considérablement la teneur vitaminique tout en améliorant la biodisponibilité nutritionnelles de ces nutriments.

On sélectionne

Selon qu'on apprécie ou pas les saveurs piquantes, ou qu'on ait des enfants, on sélectionnera différemment ses mélanges de graines. Logique aidant : les graines de moutarde, radis, navet... auront une saveur très piquante qui peut ne pas convenir. En revanche fenouil, fenugrec, brocolis, alfalfa, lentilles corail donneront des saveurs très douces.

ludique et instructif

Tellement simple à réaliser que c'est une tâche qu'on peut confier aux jeunes enfants.

comment proceder ?

Après avoir nettoyé son pot en verre, on y met l'équivalent d'une cuillère à soupe bombée de graines (graine unique ou mélange peu importe). On rince puis on ajoute l'équivalent d'un verre d'eau de source. On ferme et on laisse tremper ainsi tout une nuit. Le matin on retourne le pot, l'eau s'égoutte. On peut rincer à nouveau retourner le pot couvercle égoutteur vers le bas. Voilà, c'est terminé pour la première étape, et c'est la plus complexe... Les jours suivants, matin et soir on rince les graines (l'eau du robinet convient très bien), on retourne le pot pour que l'eau s'égoutte.
En quelques jours, les germes apparaissent : les graines sont prêtes à être consommées. A mettre sur vos salades, vos plats, dans vos potages... etc. C'est joli, c'est bon et vous, vous faites le plein de vitamines ! On n'est pas obligé de tout consommer en une fois, les graines peuvent rester quelques jours dans le pot, on continue juste à les humidifier matin et soir et les germes continuent de croître. Ensuite ou peu aussi les conserver au frais, mais pas trop longtemps (2 ou 3 jours maxi, c'est bien).

POUR UN POINT DE VUE RAISONNABLE

SAVOIR S'ECOUTER

On ne « soigne » pas avec un aliment.

Par le biais de l’alimentation, on fournit à l’organisme les éléments nutritionnels nécessaires à son bon fonctionnement. Les nutriments et vitamines vont permettre à notre corps de ne pas présenter de carences et donc, par là même de pouvoir entre autres fonctions,  avoir une bonne immunité, permettant ainsi de lutter contre les maladies.

Si vous présentez une carence avérée en vitamines (souvent révélée par une analyse), sur les conseils de votre médecin, vous pouvez envisager une supplémentation laquelle peut être prescrite sur ordonnance.

Ensuite, quand cette carence est comblée, les graines germées peuvent vous permettre d’entretenir des taux  corrects en vitamines, minéraux et oligoéléments, lesquels contribueront à votre bonne santé

Tout est dans la nuance, laquelle est importante….

Même si bénéfiques pour notre santé, ces petites bombes vitaminées peuvent par moment sembler difficiles à digérer. Sans que cela ne représente de lourdeur ou de difficulté digestive, simplement elles ne nous font pas « envie ».

Ce peut être normal, et selon le principe de la DYNAMIQUE DIGESTIVE que j’applique dans mon enseignement et dans les accompagnements individuels, il est positif de savoir s’écouter. Comment ?

Et bien tout simplement en ne les consommant pas ou bien en en adaptant la préparation de façon à en simplifier la digestibilité.

On prend un récipient à fond épais qu’on fait chauffer à vide. On éteint, puis on ajoute  soit une cuillerée à café d’huile d’olive, soit une noisette de beurre clarifié (ou ghee). On y verse les graines germées et on ajoute selon plaisir ou envie quelques épices chauffantes type curry et un peu de sel. Voilà un autre bon moyen de déguster vos graines qui ont subi une mi-cuisson et seront donc par la même plus facilement assimilables.

Pour conclure...

Comme la plupart d’entre tous, mes journées ne font que 24 heures, j’ai donc choisi de présenter ici le mode le plus simple de préparation des graines germées, puisqu’il ne nécessite que quelques secondes par jour, matin et soir…. Il en existe bien d’autres. De plus complexes, ou encore de plus simples. Car si vous n’arrivez pas à réaliser ce geste, et bien rien de grave. Sont proposées à la vente, de façon assez courante, les graines germées fraîches déjà prêtes. Et parmi les nouveaux produits qui émergent, on peut retrouver au rayon épices des magasins Bios, sous forme dessiquée cette fois,  les graines de brocolis (ou autres), à saupoudrer sur ses aliments.  Ce n’est pas tout à fait le même principe, ce n’est pas du fait maison, mais les vitamines et oligoéléments  sont tout de même au rendez vous. Alors, pas de contrainte et portez vous bien.

admin9829